[Accueil]

Le plateau d'Abomey

Le processus de peuplement du plateau d'Abomey rappelle en beaucoup de points celui du plateau de Porto-Novo. La monarchie aboméenne a cependant joué un rôle dynamique dans la mise en place et la répartition du peuplement dans la majeure partie de notre région d'étude.

En effet, à la faveur d'une politique expansionniste à laquelle la traite des Noirs servait de support, les rois d'Abomey ont constamment guerroyé contre leurs voisins. En maintenant de façon permanente une situation d'insécurité à l'intérieur des États voisins, par des persécutions et des expéditions guerrières, la monarchie aboméenne a provoqué plus de deux siècles durant d'importants mouvements de populations qui ont contribué à l'élaboration de la physionomie actuelle de la carte ethnique du Bas-Bénin. 

La fondation du royaume d'Abomey remonterait au début du XVIIe siècle, probablement vers 1620. Après des querelles autour du trône d'Allada, Dè-Akin, un frère de Mèdji, s'est installé à Kana. Comme dans le Sud-Est, les émigrants Alladanou rencontrèrent sur le plateau d'Abomey des chefferies Yoruba (Igèdè, appelés improprement Guédevi). D'après le professeur AKINJOGBIN, les chefferies yoruba seraient dotées d’une organisation mieux structurée que les noyaux yoruba du plateau de Porto-Novo. C'est donc par phases successives que les Agassouvi sont parvenus à consolider leur domination sur les Igèdè. Aho surnommé Houégbadja et neveu de Dakodonou, autre descendant des Alladanou a réussi à s'installer à Abomey, et a fondé la dynastie royale des Fon (Houégbadjavi).

Les Fon constituent le groupe ethnique le plus important du Bas-Bénin, Leur berceau est le plateau d'Abomey d'où à la faveur des expéditions guerrières et du commerce des esclaves, ils ont peuplé par vagues migratoires successives toute la zone côtière. Certains courants migratoires, également alimentés par des Fon du plateau d'Abomey, ont permis la constitution d'un complexe Mahi-Fon, dans le courant du XVIIIe siècle, dans la partie septentrionale de notre région d'étude.

 

Retour sur la page principale sur le peuplement du Bas-Bénin

 

 

 

 

 

 

 

[Accueil] Précédente Suivante